Les conseils scolaires canadiens prennent position sur la politique de base nécessaire à la protection des enfants dans le cadre de la légalisation du cannabis

 

8 novembre 2017

A :
Premier ministre du Canada
Ministre de la justice et procureur général du Canada
Ministre de la santé
Ministre de la sécurité publique et de la protection civile
Conseil des ministres de l'éducation
Consortium conjoint pour la santé à l'école

Avec l'introduction du projet de loi C-45 - Loi concernant le cannabis et modifiant la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, le Code criminel et d'autres lois - les conseils scolaires de tout le Canada se sont inquiétés de l'impact potentiel de cette législation sur les élèves de leurs juridictions respectives. 

Au fur et à mesure de l'avancement de cette législation, les travaux du groupe de travail sur la législation et la réglementation du cannabis ont particulièrement intéressé les conseils scolaires qui ont prêté attention et participé aux travaux du groupe de travail. Dans son rapport final, le groupe de travail a formulé plusieurs recommandations sur la manière dont l'éducation devait être utilisée pour aider les Canadiens à comprendre les risques potentiels pour la santé. Il est désormais essentiel de veiller à ce que les partenaires de l'éducation soient associés à ces travaux.
 
Au cours de ces discussions, les associations de conseils scolaires ont également identifié les domaines essentiels que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux doivent prendre en compte dans la mise en œuvre de la légalisation du cannabis. En conséquence, le document ci-joint Déclaration du CSBA sur la légalisation du cannabis a été adoptée par ces associations représentant les conseils scolaires canadiens au nom des élèves et des communautés que nous servons.  
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués,


Floyd Martens, Président, CSBA

Laurie French
Présidente du comité sur la santé et le bien-être à l'école, CSBA