Les résultats de l'enquête PISA montrent que le système d'éducation publique au Canada fonctionne bien

global citizens hands10 FÉVRIER 2014 : Le 2012 PISA ont été publiés en décembre. Les "Programme international pour le suivi des acquis des élèves"est géré par la Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Les tests ont lieu tous les trois ans depuis 2000. Plus d'un demi-million d'élèves de 15 ans originaires de 65 pays participent à des études évaluant leurs compétences en mathématiques, en lecture et en sciences. Bien que ceux d'entre nous qui travaillent dans le domaine de l'éducation soient toujours prudents quant à l'importance accordée à ce type de test, il s'agit jusqu'à présent d'un indicateur important de la manière dont le Canada se situe sur le plan académique par rapport à d'autres pays. Cette année, nous en avons appris un peu plus sur les apprenants canadiens, en dehors du portrait académique habituel.

En définitive, le Canada fait très bonne figure dans ce test. Avec un score moyen de 518, nous nous situons dans les 10th place. Les scores les plus élevés, compris entre 519 et 613, ont été obtenus par la Chine, Singapour, la Corée, le Japon, la Finlande, les Pays-Bas, le Liechtenstein et la Suisse. Nos voisins du sud, les États-Unis, se sont classés au 33e rang.rd avec un score de 481.

Bien que nous ayons perdu quelques places (en partie parce que d'autres pays ont amélioré leurs résultats), il est certainement juste de dire que les systèmes éducatifs au Canada font toujours l'envie des pays du monde entier. Ce n'est pas un accident de l'histoire. Il s'agit d'une réussite fondée sur le travail des conseils scolaires publics élus et responsables au niveau local depuis plus d'un siècle.

Les conseils scolaires sont conscients que même en cas de succès, il est toujours nécessaire de réévaluer et d'améliorer ce que nous faisons. C'est pourquoi les conseillers scolaires travaillent constamment ensemble dans tout le pays pour partager les idées et les meilleures pratiques qui aideront nos élèves à réussir.

L'importance des conseils scolaires et l'histoire de leur succès ne sont pas toujours reconnues lorsque les gouvernements provinciaux discutent des politiques éducatives. Pourtant, ce sont les conseils scolaires et leurs associations qui défendent les élèves face aux coupes sombres opérées par les provinces dans le domaine de l'éducation.

La gestion de l'enseignement public au Canada par des conseils scolaires élus au niveau local et la défense de leurs intérêts par ces conseils et leurs associations provinciales ont abouti à un système éducatif dans lequel.. :

  • Le nombre d'étudiants qui poursuivent des études universitaires ou supérieures (51%) est supérieur à la moyenne des pays de l'OCDE (32%).
  • Les politiques et les pratiques ont eu un impact positif sur la mesure dans laquelle le statut socio-économique influence la réussite des élèves, le Canada étant l'un des huit pays qui ont pu combiner des performances élevées avec des niveaux élevés d'équité dans l'éducation.

En fin de compte, le travail des conseillers scolaires canadiens a produit un système qui fonctionne. C'est grâce aux efforts des conseillers scolaires de tout le pays, à l'écoute de leurs communautés et à la création de politiques et d'environnements qui favorisent la réussite de nos élèves, que le système fonctionne.

L'Association canadienne des conseils scolaires est fière de soutenir ce travail.

Michael McEvoy

Président, CSBA

 

Réf : Les résultats de PISA 2012 en point de mire (pisa-2012-results-overview.pdf)

Comment les Canadiens se mesurent-ils à l'échelle internationale ? (81-590-x2010001-eng.pdf)